Blog

Teambuilding: les équipes matures savent accueillir leurs émotions

Posted by:

Souvent lors d’un coaching, les émotions  peuvent se libérer en séance car c’est un espace ou les émotions sont accueillies sans être jugées. Cela fait partie de notre travail de coach d’éveiller la conscience de soi « émotionnelle ». C’est-à-dire,  savoir ce que nous ressentons et comprendre comment les émotions et les actions, peuvent affecter les personnes autour de nous.

Cette femme disait avoir craqué en face de ses collaborateurs. Elle s’est empressée de quitter la pièce pour se rendre aux toilettes. Lorsqu’elle est revenue, calmée et remaquillée, son collaborateur lui a demandé si sa crise d’hystérie était passée.  Comment croyez vous qu’elle a vécue cette remarque ?  En plus de sa tristesse, elle nous a confié qu’elle avait peur d’être jugée incompétente. …Et pourtant, les larmes ne sont qu’une manifestation, un signal d’alarme…comme une goutte qui fait déborder un vase. Le corps exprime ce qui n’a pu être entendu. L’actualité nous parle  de salariés qui n’ont pas pu être entendu en entreprise…

Que se passe-t-il pour celui qui ne peut pas  exprimer ses émotions?  Quel message reçoit-il par rapport à ses propres émotions ? Vous êtes vous posé la question de savoir comment vous accueillez les expressions de vos enfants ?
« Chut ! ce n’est rien. Tais-toi ». « Tais-toi et sois-fort »…Dans cette forme de langage, l’émotion est niée. Et pleurer est jugé comme un acte de vulnérabilité. Si seulement ce père avait pu dire à son fils : j’entends ta tristesse. Qu’est ce qui te rend triste ? La tristesse est accueillie. Elle ne se cristallise pas, elle passe et n’a aucune action néfaste sur le corps. 

A la place de cette accueil positif de l’émotion , se loge tant d’autres comportements dysfonctionnels : « tais-toi, je ne peux pas entendre, je m’en vais, je suis passif, je n’ai aucune réaction, je me fige…au lieu de : j’accueille la souffrance, j’ouvre un espace d’accueil , je console, je prends du temps, j’écoute, je soulage, j’aide à relativiser, je soutiens, je me mets à la place de…

Vivre nos émotions pleinement stimule l’intuition, la créativité, la résistance aux événements difficiles,…Tels sont les effets induits par les émotions « positives ». Considérés comme « positives » ou « négatives », nos émotions jouent un rôle majeur en nourrissant notre sentiment d’exister. Quand elles s’expriment, notre corps vibre : respiration qui s’accélère, visage qui s’empourpre, jambes coupées, frissons dans tout le corps…Elles ont un impact extraordinaire sur nos décisions de vie…à condition de les entendre lorsqu’elles arrivent, de ne pas les laisser s’accumuler et de les vivre sereinement.

Mais si nous nous coupons d’elles, si nous les refoulons, elles peuvent se stocker dans notre corps, stigmatiser des comportements dysfonctionnels, imprimer notre mémoire cellulaire, comme une bombe à retardement. Plutôt que d’être passif ou de vouloir les contrôler…ne pourrions-nous pas juste les accueillir? En ayant conscience qu’une émotion est un langage qui a autant à dire à l’autre qu’à nous-mêmes.

Pour les dirigeants, avoir de l’empathie est essentiel à la gestion d’une équipe gagnante. Etre un leader avec de l’empathie permet de libérer la parole, renforcer la confiance et de fédérer. Etre empathique aide au développement des membres d’une équipe, permets d’intervenir sur ceux qui agissent injustement, de donner des commentaires constructifs, et écouter ceux qui en ont besoin.

Les coachs accompagnent les émotions au sein des équipes et ils donnent des permissions. En mettant un cadre qui permette à la personne d’être en sécurité, les émotions peuvent être libérées et accueillies. Un coach qui fait du teambuilding a pour action de protéger l’équipe, de lui créer un cadre ou l’expression est permise. En cela, c’est un véritable  apprentissage car c’est un terrain vierge pour l’entreprise. 

Nous ne devons pas oublier que nous ne sommes pas que  des êtres rationnels exclusifs. 80% des problèmes de l’entreprise sont des problèmes humains. Lorsqu’une équipe est mature dans ses processus relationnels, le langage est vrai, la parole est authentique et les émotions ne sont pas taboues car elles ont un espace d’accueil. Savez-vous que L’une des compétences clé pour un teambuilder est la régulation? Connaissez-vous cette compétence…? 

Auteur : Corinne FOUCHER

Téléchargez Notre Livre Blanc
Petit Manuel de Coaching A l’usage des DRH


Add a Comment

Powered by WishList Member - Membership Software